Blog - Rebecca Fanuele
PUBLIKUM @ THE KIOSK, LUXEMBOURG
PUBLIKUM
EXPOSITION DE GROUPE
22 artistes dans le Kiosk du AICA

http://www.aica-luxembourg.lu/kioskpres.html

8 mai - 19 juin 2009

Ann Guillaume et Leylagoor, dessins, France (Paris)
Joaquim Valente, Vital, photographie, Luxembourg (Luxembourg)
The Plug, A fine example of party, illustration, Belgique/Luxembourg (Arlon, Luxembourg)
Goran Popovic, Sound of Decay, photographie, Serbia
Florence Lucas, Yann + Benjamin Rondeau, Zombies, dessins + texte, France (Paris)
Toby Amies, sans titre, photographie, Grande Bretagne (Londres)
Emilie Salquèbre, sans titre, photographie, France (Nancy)
Rebecca Fanuele, Rosebud, photographie, France (Paris)
Sébastien Cuvelier, Kids with no tv, photographie, Belgique (Liège)
Aleksander Bochenek, El Raval, photographie, Pologne (Cracovie)
Sumo, Sumo, illustration, Luxembourg (Luxembourg)
Nina Pagaliès, Domestic articles, illustration, Allemagne (Berlin)
Yannick Baraquin, Essais, photographie, Allemagne (Berlin)
Thierry Waltzing, sans titre, photographie, France (Strasbourg)
Marc Wilwert, Crime Scenes, photographie, Luxembourg (Luxembourg)
Sven Becker, Pale exploding imitation, photographie, Luxembourg (Luxembourg)
Eric Tabuchi, Red Station, photographie, France (Paris)
Noëlle Grosso, Mute Sirens, photographie, Etats-Unis (New York)
Christophe Peiffer, manifeste, illustration, Luxembourg (Luxembourg)

A l’origine PUBLIKUM tend vers une publication d’une exposition fantasmée. Les thèmes qui s’y s’articulent sont ceux de l’utopie et de l’identité. 22 artistes du monde entier, rencontrés sur un réseau social sur internet y ont participé. Des photographes et des illustrateurs avec leurs médias respectifs ont donné une transcription de leur utopie, de leur identité. Le résultat de ce flux de recherches et de réflexions est présenté au KIOSK. La multitude d’œuvres a circulé pour se placer sur des écrans d’ordinateurs afin d’y circuler encore et d’y présenter des visions, à un public également fantasmé.

Ces œuvres défilent comme des propositions multiples, rejetant sur les passants toutes les interprétations possibles de deux sujets qui hantent, deux sujets essentiels, qui, rien que par leur évocation posent les jalons de l’art contemporain et offrent des multitudes d’issues pour une structure sociétale actuelle, compliquée et douloureuse. Une forme d’acceptation de la condition humaine dans un contexte difficile, une forme de renouveau existentialiste.

Guy Debord lançait en 1967 dans La société du spectacle: « L'aliénation du spectateur au profit de l'objet contemplé (qui est le résultat de sa propre activité inconsciente) s'exprime ainsi : plus il contemple, moins il vit ; plus il accepte de se reconnaître dans les images dominantes du besoin, moins il comprend sa propre existence et son propre désir. L'extériorité du spectacle par rapport à l'homme agissant apparaît en ce que ses propres gestes ne sont plus à lui, mais à un autre qui les lui représentent. C'est pourquoi le spectateur ne se sent chez lui nulle part, car le spectacle est partout. »

En rattachant cette réflexion à l’art contemporain, et au-delà de la forme et de l’idée et de la naissance de l’enfant PUBLIKUM, il y a qu’aujourd’hui, tout le monde peut être diffusé, et de ce fait tout le monde peut être artiste et spectateur. Alors on peut se demander si parler de la valeur des œuvres et de leur identité, est devenu utopique ou si les valeurs en général ne se sont pas déplacées.
 


PUBLIKUM @ Galerie Olympia, Krakow
EXPOSITION COLLECTIVE
09 avril - 24 avril 2010

http://www.olympiagaleria.pl/pl



Friends & Family @ Galerie Eva Hober, Paris
FRIENDS & FAMILY 
EXPOSITION COLLECTIVE RÉUNISSANT 150 ARTISTES
29 novembre – 19 décembre 2013

http://www.evahober.com/?item=friends-family



Top